Développement durable: le Niger se tourne vers l'Aquaculture

07 juil. 2020 Soulignant l’intention du gouvernement de créer les conditions pour atteindre l’Objectif de Développement Durable 2: "Faim Zéro", le communiqué indique que "l’aquaculture pourrait constituer une des opportunités" pour atteindre cet objectif.

Le Niger a adopté, vendredi 26 juin, une stratégie nationale de développement durable de l’Aquaculture et son plan d’actions (SNDDA-2020-2035), ont rapporté des médias locaux.
Cette stratégie a été adoptée lors d'un Conseil ministériel présidé par le chef de l'Etat Issoufou Mahamadou, indique l'Agence nigérienne de presse.
Le communiqué final publié au terme de ce Conseil rappelle que "l’économie du Niger est essentiellement basée sur le secteur primaire notamment l’Agriculture et l’élevage, dont dépend plus de 80 % de la population.

Soulignant l’intention du gouvernement de créer les conditions pour atteindre l’Objectif de Développement Durable 2: "Faim Zéro", le communiqué indique que "l’aquaculture pourrait constituer une des opportunités" pour atteindre cet objectif.

Il précise, en outre que "la Stratégie Nationale de Développement Durable de l’Aquaculture au Niger se base sur les réalités actuelles et les perspectives de développement durable de l’économie nationale".

"Un sous-secteur aquacole durable et compétitif, qui contribue à la souveraineté alimentaire et nutritionnelle et à la création d’emplois décents pour les jeunes nigériens à l’horizon 2035" reste la vision de cette stratégie, selon le communiqué.
Cette stratégie est axée sur quatre priorités qui consistent à assurer les conditions juridiques, réglementaires, institutionnelles et fiscales attractives pour des investissements nationaux et étrangers, à renforcer les facteurs physiques et organisationnels des productions aquacoles, à promouvoir les chaines de valeur du poisson d’aquaculture, et à développer le capital humain dans l’aquaculture et ses chaines de valeur, précise l'APA.