News

Le Maroc met en avant ses efforts en matière d’amélioration de la situation des femmes dans la pêche
Les efforts consentis par le Maroc en matière d’amélioration de la situation des femmes dans le secteur de la pêche ont été mis en exergue, lundi 5 novembre à Saint-Jacques-de-Compostelle (nord-ouest de l’Espagne), par la secrétaire d'État chargée de la pêche maritime, Mbarka Bouaïda.
S’exprimant lors de la première Conférence internationale des femmes dans la pêche (du 5 au 7 novembre), Mme Bouaïda a souligné d’emblée que les principes d'équité et d’égalité des genres sont au cœur des réformes institutionnelles engagées par le Maroc, sous l’impulsion de S.M. le Roi Mohammed VI.
Le but de ces réformes, a-t-elle expliqué, est d’asseoir les bases nécessaires à l’égalité des chances et à l’accès équitable des femmes et des hommes à leurs droits civils, politiques, économiques, sociaux, culturels et environnementaux.

Mme Bouaïda a relevé que le département de la Pêche maritime a été l’un des premiers à entreprendre des actions en faveur de la promotion de l’égalité des sexes, aussi bien au niveau des instances de gouvernance que de celles du secteur productif.
«Depuis 2001, ce département a mis en place une structure dédiée à la question du genre en vue d’assurer une intégration effective dans la planification et la programmation et améliorer les conditions socio-économiques des femmes dans le secteur de la pêche, notamment dans les zones côtières rurales», a-t-elle dit.
Ce ministère a entrepris, à ce titre, plusieurs actions spécifiques à l’égard des femmes dans différents sites du littoral national portant, entre autres, sur l'encadrement et l'accompagnement des femmes opérant dans les activités liées au secteur, en les organisant dans le cadre de coopératives, a précisé la responsable marocaine.